Une prise en charge pluridisciplinaire

La vie du Résident ne doit pas être organisée pour plus de soins, mais les soins organisés pour plus de vie. Notre projet de soins se construit autour de l’idée que la Personne Agée vivant au sein de l’établissement n’est pas un objet de soins, mais un sujet auquel il faut laisser un maximum d’autonomie. Notre travail doit redonner un statut de sujet à la Personne Agée accueillie. L'idée est donc toujours, par exemple, d'accompagner les Résidents dans les gestes essentiels du quotidien plutôt que de se substituer à eux et "faire à leur place".

Prendre soin des Résidents, veiller à leur sécurité, maintenir pour chacun une autonomie maximale et une qualité de vie digne nécessite une alliance entre tous les acteurs de la prise en charge.

Cela implique que chaque fonction soit clairement identifiée, que les rôles de chacun soient définis. L’équipe chargée de " prendre soin " des Résidents est une équipe pluridisciplinaire, qui dispose de ressources internes auxquelles il faut pouvoir ajouter, en cas de besoin, des ressources externes spécialisées. Elle est composée notamment d'un médecin coordonnateur, d'infirmiers, d'aides-soignants, d'agents de service, d'une psychologue, d'une kinesithérapeute, d'un moniteur en activités physiques adaptées, d'un diététicien et de deux animatrices.

Img 0748

Réunion pluridisciplinaire

Outre les actions quotidiennes de chacun de ses membres, l'équipe pluridisciplinaire élabore et met à jour régulièrement le Projet d'Action Individualisé (PAI) du Résident, avec lui. C'est un recueil fondateur des actions à mettre en oeuvre pour favoriser son bien-être et optimiser sa prise en charge. Le PAI peut être présenté aux proches du Résidents s'ils le souhaitent.

 

Médecin coordonnateur: Docteur Maxime PRIMAULT.

Img 824

Le rôle du médecin coordonnateur diffère largement de celui des médecins traitants.

Ces derniers se déplacent en effet régulièrement à l’Ehpad pour assurer le suivi de leurs patients et les Résidents gardent le libre choix de leur médecin traitant.

Le médecin coordonnateur, de son côté, est là pour assurer la qualité de la prise en charge institutionnelle et la coordination du personnel médical. Il a aussi un rôle de conseiller gériatrique du directeur de l’établissement.

Il travaille en binôme avec l’infirmière coordinatrice, élabore le projet de soins de l’établissement en collaboration avec le personnel soignant, donne un avis sur les admissions des nouveaux résidents, coordonne le travail de l’équipe soignante et des intervenants libéraux, veille à l’application des bonnes pratiques gériatriques et participe à l’évaluation de la qualité des soins dans l’institution.

Le médecin coordonnateur doit enfin identifier les risques éventuels pour la santé publique et veiller à la prise en charge de ces risques ainsi qu' à l’amélioration de la situation en période de crise.

Il convient de  noter qu’en cas d’urgence et seulement en cas d’urgence, le médecin coordonnateur peut se substituer à un médecin traitant et prendre en charge son Résident.

 

Infirmière Diplomée d'Etat Coordinatrice (IDEC): Véranne RANSON

Img e4722

Elle est  garante de la qualité des soins et responsable de l’encadrement des équipes soignantes y compris des étudiants stagiaires. Elle s'assure de l'application des bonnes pratiques professionnelles dans l'établissement et en étroite collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire, coordonne les soins du quotidien des Résidents : animations, nutrition, projet individualisé etc.

 

Infirmier Diplomé d'Etat Référent (IDEREF): Jérôme THIBAULT

Img 0777

Il partage avec l’IDEC certaines missions organisationnelles. Il est responsable en outre des matériels et dispositifs médicaux ainsi que du bon approvisionnement en produits d’hygiène, d’entretien et à usage unique. Enfin, il effectue un travail de rationalisation continue du circuit du médicament au sein de l'EHPAD.

 

L’infirmière coordonnatrice et l’infirmier référent sont les interlocuteurs privilégiés des familles et des proches des Résidents.

 

Infirmiers Diplomés d'Etat (IDE): Marion BABARIT, Laetitia LE LOCK, Annabelle LERMITE, Thomas MARTIN, Clémence MOREL et Manon POUDRET.

P1100890

Ils assurent les soins infirmiers dans le cadre de leur décret de compétence, la surveillance des Résidents et la gestion de certaines thérapeutiques (la préparation est réalisée par une préparatrice en pharmacie et la distribution du médicament se fait avec les aides- soignants). Ils participent aux visites des médecins libéraux et s’occupent des suites à donner (examens, visite de spécialiste, etc).

Img 0709

Par leurs actions de formation et de conseil au sein des équipes de soins, ils concourent à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. Ils partagent leurs connaissances professionnelles avec le reste de l’équipe de manière à enrichir le contenu  de chaque action et d’en accroître l’efficacité. Ces actions visent aussi à garantir que la " Charte des Droits et Libertés de la Personne Agée Dépendante " est respectée dans l’établissement.

Les infirmiers s’assurent de la qualité des observations et transmissions fournies par tous les acteurs de la prise en charge. Elles veillent à la rédaction de toutes les informations utiles dans le dossier du Résident  et à la bonne transmission de ces informations.

 

Aides-soignants (AS) et Agents de Services Hospitaliers (ASH) :

Les aides-soignants assurent l’accueil et les soins d’hygiène corporelle des Résidents en collaboration avec les infirmiers. Ils effectuent des actions préventives pour éviter la survenue ou l’aggravation de pathologies et des actions destinées à maintenir l’autonomie du Résident.

Leur mission s’étend à tout ce qui concerne la qualité de l’environnement du Résident et dans ce cadre, ils participent avec les ASH à l’entretien des locaux et matériels utilisés par ou pour les Résidents.

Img e4723

Ils collaborent avec les infirmiers  afin d’assurer une continuité de prise en charge efficace au moyen notamment d' observations écrites dans le dossier de soins informatisé, permettent ainsi une  prise en charge au plus près du Résident.

   Img e4726     

Les aides-soignants et ASH accompagnent les Résidents dans tous les aspects de leur vie quotidienne. Ils sont les premiers garants du respect de leur dignité.

 

Psychologue : Maud VALLET

Dsc 0002 4

Elle met en œuvre des actions visant à favoriser la qualité de vie des Résidents :

  • Garantir à chaque Résident la plus grande autonomie psychique possible dans le respect de ses choix et de ses attentes,
  • Concilier une indispensable sécurité avec une nécessaire liberté, particulièrement pour les Résidents souffrant d'un syndrome démentiel,
  • Organiser l'entrée du Résident, veiller à ce que sa décision d'entrée soit pleinement éclairée,
  • Mettre en œuvre des activités à visée thérapeutique, en particulier pour les Résidents présentant une détérioration cognitive,
  • Lors du décès, garantir la dignité de la personne et son accompagnement.

Les personnes âgées vivant en EHPAD sont fragiles et souffrent souvent de démence ou de maladies dégénératives des fonctions cognitives. La dépendance et la proximité de la mort engendrent pour elles des souffrances qu'elles doivent verbaliser. La psychologue est alors l’interlocuteur privilégié pour les écouter.

Elle peut dédramatiser l'entrée de la personne en établissement, l'aider à s'adapter à sa nouvelle vie, à faire le deuil de la précédente, établir un diagnostic de ses capacités psychiques, écouter son mal-être face au vieillissement ou au handicap, la soutenir chaque fois que nécessaire, mettre en place des ateliers mémoire, de stimulation, l'aider à se préparer à la fin de son existence, si des liens de confiance se sont tissés, l'accompagner en fin de vie.

Le travail de la psychologue est également important pour les familles, souvent en désarroi. Elle peut accompagner la famille tout au long du séjour, dans le but de faciliter l'intégration du Résident et de la déculpabiliser en lui faisant accepter l'entrée en établissement de son parent. Elle est également en mesure d'accompagner, si nécessaire, les familles au moment du décès.

 

Kinesithérapeute : Christine HUBLET

P1030084

Sa mission est  d'exploiter au mieux et le plus longtemps possible les capacités fonctionnelles des Résidents, afin de leur assurer une vie aussi confortable que possible au sein de l'établissement.

Elle effectue un bilan d'autonomie dès l'entrée des Résidents pour évaluer leurs besoins en aide humaine et matérielle, puis met en oeuvre les séances de rééducation fonctionnelle et de rééducation à la marche jugées nécessaires.

Dans les cas de perte d'équilibre et de risque de chute, elles détermine les aides techniques (cannes Anglaises, déambulateurs, fauteuils roulants...) qu'il convient de mettre à la disposition du Résident.

Pour lutter contre les douleurs chroniques, elle effectue des massages décontractants, drainants ou de confort, ainsi que des mobilisations articulaires actives ou passives visant à éviter les enraidissements.

Elle participe toutes les semaines à la réunion de coordination pluridisciplinaire pour faire le point sur les évolutions fonctionnelles constatées.

 

Moniteur d'Activités Physiques Adaptées : Jérémy ROUGEAU

Img 0719

Il lui revient d'évaluer les besoins des Résidents en termes d'autonomie puis de planifier un programme d'activités physiques adaptées à ces besoins et enfin d'évaluer les progrès obtenus. Ce travail dure jusqu'à l'acquisition du manque perçu initialement. En l'absence éventuelle d'évolution favorable, le programme est réadapté.

Il propose pour ce faire les activités physiques suivantes:

  • Marche (couloir, extérieur, barres parallèles),
  • Proprioception, équilibre (individuel ou atelier de prévention des chutes). 
  • Avec la Kinesithérapeute, Gym douce collective (renforcement musculaire et souplesse articulaire, travail de coopération, renforcement des liens sociaux et sollicitations cognitives) et Gym douce individuelle.

P1090624    P1090231

Il est aussi amené à :

  • Gérer le parc des fauteuils roulants et des déambulateurs ainsi que toutes les autres aides matérielles et techniques liées aux déplacements.
  • Faire de la prévention anti-escarre en coopération avec l’équipe soignante (fourniture de matériel et réflexion sur les solutions adaptées),
  • Réaliser des test Tinetti évaluant l’équilibre et la marche,
  • Effectuer des interventions post-chutes auprès des Résidents pour dédramatiser, rassurer, comprendre et déterminer avec eux si la chute était évitable ou non.

 

 

Animatrices : Angelina RABY et Janye MAUNEAU

 

​​​Dsc 0005 3 1                     Janye 1 

 

 

 

 

P1060633      Img 3303

Les animatrices contribuent à la mise en œuvre d’activités au sein ou à l’extérieur de l’établissement conformément au projet de vie. 

Elles conçoivent le projet d'animation et supervisent la mise en oeuvre de son programme. Elles coordonnent l’ensemble des interventions conduites par les soignants et les autres intervenants, internes et extérieurs.

L’animation est l’un des outils essentiels pour donner du sens au Projet d'Accompagnement Individualisé (PAI) et doit être appuyée par un engagement de tout l’établissement. Le contenu du programme d’animation doit répondre aux besoins de chacun des Résidents et les convaincre de leur capacité à agir et à partager malgré leur dépendance.

Une animation de qualité est un atout précieux pour l’établissement car c’est à travers elle qu’il se donne une âme et qu’il cultive la qualité des rapports humains.

Img 1155          P1090086